Chaque année, nos bénévoles se rendent sur les sites au Niger et au Bénin pour suivre en direct l’évolution de nos projets et la distribution des dons que nous récoltons tout au long de l’année.

Mission de Mai/juin 2015

Cabinet de soins de Dan Gao à Niamey
A notre arrivée on nous signale une importante épidémie de Méningite. Tout le personnel du centre est donc vacciné.

Le gardien GARDA semble ne plus voir clair. Nous le faisons consulter par un spécialiste qui prescrit une intervention chirurgicale pour soigner sa cataracte.
Dan Gao prend en charge le coût de l’ opération. 57 000 cfa soit 87 € avec l’accord du bureau français. Ainsi, le 2 juin Garba retrouve la vue !

Le groupe électrogène et les panneaux solaires se relaient pour pallier aux gros problèmes de coupures d’électricité récurrentes.

Deux visites d’inspection des services du ministère de la santé ont établi un rapport plus que positif sur la tenue et le fonctionnement de nos structures.

local-poubellesPour plus de salubrité, nous décidons d’aménager un local poubelles dans la cour du centre et d’y installer de nouvelles poubelles, tout comme dans les chambres de mise en observation.

Le projet de faire intervenir des spécialistes (gynéco, pédiatre…) sur notre site est accepté par le bureau national, nous aménageons donc un bureau dans une salle appropriée.

 

Village de Guiémé

Arouna l’animateur de village se déplace pour nous rendre compte de l’avancement du microcrédit.
Les femmes qui pratiquent l’embouche attendent avec impatience la fête de TABASKI pour vendre leur mouton.
L’efficacité de notre action n’est plus à démontrer.

Nous lui remettons 7 tee-shirts de l’association, 2 ballons de foot, 2 kilos de savon, et du sel de réhydratation pour la case de santé.

Arouna nous soumet une demande d’aide financière pour la mise en place d’une boutique d’intrants agricoles. Le dossier sera toutefois présenté au Conseil d’Administration de notre association en France.

 

Village de Goudrio

gaminNous contactons le directeur de l’école M. MOUMOUNI pour un bilan sur la cantine scolaire. Les stocks ont bien été calculés, l’approvisionnement est suffisant jusqu’à la rentrée scolaire d’octobre.
La mission de septembre réalimentera le stock pour 6 mois comme chaque année maintenant.

 Septembre/octobre 2014

DAN GAO (plus de 20 000 patients / an)

 

Après plusieurs devis et avec l’aide financière du Conseil Général des Bouches du Rhône commandons et faisons installer le système d’alimentation voltaïque sur le cabinet de soin humanitaire de Dan Gao .

Sept panneaux solaires sont implantés sur le toit et cinq batteries dans un local attenant au laboratoire .

Nous délivrons les informations nécessaires à la bonne utilisation de cette énergie qui devrait remédier aux coupures trop fréquentes d’électricité.

 

CANTINE SCOLAIRE DE GOUDRIO ( un succès durable)

Les victuailles nécessaires au fonctionnement de la cantine scolaire ont été livrées . Cet approvisionnement assurera les repas de 200 enfants de la rentrée scolaire 2014/2015 jusqu’au mois de Février ou une nouvelle mission assurera une deuxième livraison pour couvrir l’approvisionnement jusqu’a la fin de l’année scolaire.

Les victuailles livrées sont composées de riz , pates, huile, tomates en boite, pilchard à la tomate, niébé ( haricots secs) ……

Le financement est assuré en partie par les dons collectés lors de la soirée festive organisée par l’association à Nice .

Du matériel scolaire a également été livré ( livres , craies, équipement de sport )

 

MICROCREDIT DU VILLAGE DE GUIEME (une réussite pérenne)

 

Le microcrédit dispensé aux associations de femmes du village de GUIEME fonctionne à merveille .

Rappelons que l’objectif de ce microcrédit  « à l’embouche » est d’aider les femmes à engraisser un mouton pour la revente .

La réussite est d’autant plus éclatante qu’avec la fête du TABASKI (Aïd el Kebir) toutes les femmes concernées on fait un bénéfice important à la revente de leur bétail.

Les remboursements se font régulièrement et le crédit tourne sur de nouvelles récipiendaires .

>> Télécharger le compte rendu de mission de janvier/février 2014

Mission de Mai Juin 2012

Infos pratiques :
mission du 7 mai au 8 juin
Grosse chaleur à Niamey, 30 à 35 la nuit, 40 à 45 le jour.
La journée l’eau au robinet est à 50°.
Fréquentes tempêtes de sable, une farine rouge recouvre tout, à l’intérieur comme à l’extérieur des maisons, à l’intérieur comme à l’extérieur des corps .
Un feu arrière du 4X4 est cassé. Réparation effectuée avec un feu arrière que nous avions en stock en prévision….
La poste nous demande comme a l’habitude par un dernier avis, de payer la boite postale, choses que nous avons faite en Janvier.
Montage d’un nouveau dossier de demande d’autorisation d’exercer pour les deux cabinets médicaux qui pour l’occasion s’appellent désormais cabinets de soins mais pour le dossier simplement , on ne change rien on reste CMH. Dépôt de ce dossier au bureau de la directrice régionale du ministère de la sante publique , le Dr Komma suivra régulièrement l’avancée de la procédure .

Laboratoire
Personnel
Le laborantin Moumouni a « démissionné » après avoir été embauché par l’administration. Issoufou va former deux nouvelles recrues pour le remplacer lui et la laborantine (enceinte) qui assure la vacation complète pour deux mois à sa demande.
Nous rencontrons Safia la laborantine qui effectue un travail remarquable , tout est en ordre, les réactifs rangés dans le frigo ou le placard selon, ceux en cours branchés sur le Pentra sont marqués de la date de mise en service, les paillasses sont propres et rangées en dépit de l’activité soutenue du matin. Safia est extrêmement réactive, informée et impliquée dans son travail, pour tout dire elle force l’admiration tant elle parait opérationnelle et organisée. Une stagiaire la remplacera durant son congé maternité (40 jours).
Après en avoir discuté avec elle et comme elle nous le suggère, nous décidons d’augmenter les heures ouvrées du labo qui deviennent 8h à 19 h 00, au lieu de 8h 00 / 15h 00.
L’avenir de Safia parait incertain car elle souhaite effectuer son service civique.

Etat du labo
Le sas fonctionne parfaitement, ainsi que la VMC et la clim, tout est propre; aucune aiguille ou déchet souillé ne traine dans le local dédié aux prélèvements. elle utilise des aiguilles jaunes et prélève directement dans le tube.
Nous lui apportons une horloge avec trotteuse ainsi qu’une lampe à alcool et de la cire afin de pouvoir faire la recherche d’hématies falciformes sur lame.
Réparation de l’onduleur du Pentra/Spectro
Il faudrait entreposer un ou deux réfrigérateurs au cas ou celui du labo tomberait en panne.

Réactifs
Une NFS nous coute aujourd’hui 2030 FCFA, sur la base de 200 examens par mois et en omettant les 500 000 F d’achat des étalons qui ne sera pas renouvelé. La rentabilité devrait s’améliorer avec l’augmentation du nombre de NFS journalière demandé car une partie des réactifs est consommée en permanence quelque soit le nombre d’examens demandé.
Le tableau suivant montre pour la majorité des réactifs le cout unitaire, la consommation, les réserves en cours et le prix de revient par examen toujours sur la base 200 examens mensuel.

PENTRA AU 28/5 BASE 200 EXAM / MOIS
DUREE PRIX ACHAT MISE EN SERVICE COUT/EXAM RESERVE
ABX diluent 20 l 6 SEM 92000 10/4 À 27/5 920 0

ABX BASOLYSE 5L 64000 17/4 RESTE 1/2 380 1 L

ABX EOSINO 1 L 12 SEM 65000 25/3 RESTE 1/3 270 1 L

ABX LYSEBIO 1 L 12 SEM 68000 25/3 RESTE 1/3 283 2 L

ABX CLEANER 1 L 4 SEM 14000 10/5 RESTE 1/2 175 1 L

TOTAL 2028 FCFA/ examen

88000 F AU 28/5

SPECTRO

GLY 200 ML 4 SEM 21000 05-avr
CA 200 ML 21000 16-févr
UREE 200 ML DES MOIS 21000
CHOL 200 ML 9/2 DP* 9/12
CREAT DES MOIS
URICEMIE 9/2 DP* 2/13
CRP 28000 280
ASLO 21000 210

*DATE DE PEREMPTION

Circuit
Les demandes d’examen s’effectue sur un bon rempli par le médecin précisant état civil, examen demandé et motif médical. Safia le récupère, effectue le prélèvement, technique et rends les résultats sur un autre bon pré rempli (en ce qui concerne le Pentra, l’imprimante qui a été commandée, permettra un rendu automatisé). Un double des résultats est consigné sur un cahier manuscrit avec l’état civil du malade.
L’ensemble des déchets souillés partent dans les contenairs jaunes avec les aiguilles, qui sont ensuite évacués par le dr Komma vers l’hôpital ou ils seront incinérés. On constate la présence de 6 contenairs sur le rebord de la fenêtre inaccessible aux enfants, en attente d’évacuation, attestant du flux de travail labo.

stats
Nous réalisons avec Seyni grâce au logiciel EPI et sur un échantillon de 222 examens quelques statistiques sur les résultats de la NFS et avec Daniel manuellement sur les mois de février et d’avril quelques stats sur la goutte épaisse et la glycémie :
NFS normale 54 % anémie 19.4 % hyperleucocytose 34.7 % thrombopénie 2.7 %
février hyperglycémie 30 % goutte épaisse + 37 %
avril hyperglycémie 50 % goutte épaisse + 43 %

Prix
Nous mettons à jour le tableau de tarifications des examens et l’affichons dans le hall d’accueil de DG, Bassora et sur le bureau des médecins.
La réduction des prix en cas de meo ou de prescription externe initialement prévue n’est pas appliquée par Fathi car comme elle nous l’apprend, source de problèmes pour expliquer aux patients les différences d’un jour à l’autre selon le cas. Elle applique néanmoins une réduction pour le personnel et leurs parents.
Magnesemie et TG sont abandonnés car inutiles et couteux à réaliser.
La réalisation de la VS démarre à peine après l’achat récent du matériel idoine. Celle de la recherche de drépanocytose des aujourd’hui après l’achat d’une lampe à alcool et de la cire nécessaire.

Etalonnage et maintenance

En ce moment Christophe de Technilab passe tous les deux jours pour voir si tout est ok. La maintenance s’effectue de la façon suivante :

pour le spectro :
– Chaque matin en arrivant la laborantine effectue le dosage des étalons pour chaque réactif; il s’agit du contrôle’ valeur normale’. En cas de constatation d’une dérive Christophe reétallone l’appareil : nettoyage à l’eau distillée, puis passage du réactif et recalibrage. Si la dérive persiste, il vérifie le réactif en le dosant sur un autre appareil identique dans une autre clinique.
Les étalons sont vendus avec les boites de réactifs
– Une fois par mois, Technilab, modifie la concentration des étalons afin d’effectuer le contrôle sur des valeurs pathologiques

pour le Pentra :
Nettoyage des bac effectué par Technilab deux fois depuis février
Les kits de Sang étalon normal et pathologique en tube ont été acheté en février et servent à Safia pour l’étalonnage hebdomadaire.
Compte tenu de leur cout (plus de 500 000 FCFA) et de péremption déjà dépassée, on décide de continuer à utiliser malgré tout ces étalons et d’appliquer la méthode inter labo de manière mensuelle (Technilab récupère un échantillon et le compare, sur les 5 valeurs mesurées, aux résultats des mesures effectuées dans un autre labo sur une autre machine, différente du Pentra car nous sommes les seuls privés à en avoir une ici à Niamey).
Nous n’avons pas de contrat pour le Pentra; la petite maintenance est effectuée gracieusement par Tehcnilab. Celle du Spectro est gratuite pendant un an puis nous coutera 350 000 FCFA / trimestre.

Entrevue avec le Dr Komma
Achat d’un terrain pour remplacer le centre de Bassora
Après avoir visité des terrains à Bassora, il est décide de déplacer les recherches vers la quartier de Talledjé, plus peuplé, très populaire et sans centre de santé à proximités, le Dr Komma et Boubakar en sont informé et vont mener la recherché d’un terrain de 300 M2 ou d’une maison déjà construite. Il est à prévoir une augmentation conséquente des budgets à cet endroit et par conséquent la mise en place d’un financement par crédit bancaire.
Toutefois, l’évolution préoccupante de la situation géo politique au Niger et par voie de conséquence la mise en danger possible des missionnaires, la difficulté probable de réalisation d’un crédit bancaire faute de garantie et la probable charge financière que va représenter l’implantation d’AFDN au Benin plaident pour un statu quo en ce qui concerne l’achat d’un terrain et la construction d’un centre pour remplacer la location de Bassora.

Turn over des étudiants
Le Dr Komma nous explique la difficultés à trouver des étudiants, compte tenu de l’embauche massive par le ministère de la santé publique de tous les médecins thèses, de la revalorisation importante de leur grille salariale par le gouvernement, ainsi que par l’embauche massive de médecins non thèses par les grosses ONG MSF et autres. Des étudiants sont récemment parties, dont Abdoulaye et Fanta et Komma les remplace par des étudiants plus jeunes, en 5 eme année principalement. Nous souhaitions nous entretenir avec le Pr Eric au sujet d’un éventuel partenariat de mise à disposition d’étudiant pour nos centre mais il est absent de Niamey pour la semaine.
L’ECG n’est pas utilisé car les médecins ne savent pas les interpréter et que l’accès aux cardiologues est impossible. Il y en a 4 dans tout Niamey et pas d’étudiant en cardio qui pourrait assurer une vacation sur place.
Le projet est abandonné faute de combattants. Komma pense qu avec une EPU de formation à l’interprétation de l’ecg, qui l dit vouloir mettre en place à l’hôpital, les choses pourraient changer..

Montée en puissance du Labo
Comme dit plus haut, le Dr Komma décidera du moment du passage aux nouveaux horaires d’ouverture labo courant juin, lors du surcroit de travail apporté par la saison humide.
A Niamey l’ensemble des prescripteurs de radios ou de labo sont rémunérés sur la base d’une rétrocession de l’ordre de 10 % de la valeur de l’examen prescrit.. cela se fait couramment et ne choque pas le Dr Komma qui nous explique que sans cela, il n’y aura pas de prescriptions externes.. Nous bottons en touche bien évidement.
Nous sommes tous optimiste quant à la montée en puissance “naturelle” de l’activité du labo.
Le point sera refait en septembre après 6 mois d’activité pleine.

Médicaments tulipes
Nous discutons avec le Dr komma de l’utilité à continuer d’amener via le contenair les cantines Tulipe, Il est très favorable pour continuer et nous sommes tous d’accord sur le principe malgré le prix d’acheminement et les incertitudes concernant l’envoi de missionnaires pour la réception du contenair en début d’année.

Financièrement :
le Pentra génère 27 % des rentrées labo
Le spectrophotomètre 19 %
Les examens manuels 54 % des rentrées labo (microscope, bandelettes….)

BSR :
Déménagement BSR, la propriétaire ne voudrait plus notre départ !!!!Mais une augmentation du loyer (raisonnable), nous réussissons a avoir un rdv avec elle. Au cours de celui ci il s’avère que le loyer passe a 100 000 cfa par mois pour une période de 12 mois renégociable (à la hausse) .Nous devons nous atteler a trouver un local de remplacement dans cette période.
La fréquentation du Cabinet Médical Humanitaire BSR est en moyenne de 227 patients / mois, la saison des pluies n’a pas commencée, en prévision de celle-ci, don d’une moustiquaire à chaque membre du personnel (12).

DG :
Le stage de faty est programmé au centre de formation des jeunes de Niamey a Jangorzo (derrière DG), Fati suivra les cours du soir pour 50 000cfa. Et ce durant trois mois.
Le dossier d’embauche de Fati a été monté et déposé dans les divers bureaux concernés, les cotisations sociales mensuelles s’élèvent a 13959 Fr
paiement des cotisations (théorie) a la fin de chaque trimestre nous recevons via notre boite postale un imprimé a remplir et a rendre avec le paiement . Attention aux pénalités de retard qui peuvent atteindre 200fr par mois de retard.
Paiement des cotisations (réalité) . Nous avons rempli et payé les quatre imprimés des trimestres restant en 2012,le montant total des cotisations a été réglé, 97 713 CFA . La prochaine étape sera de payer à la fin du premier trimestre 2013 la totalité des cotisations pour être tranquille sur l année entière. (un dossier est a disposition dans notre bureau de DG).
Changement de l’onduleur de la perception.
Le groupe électrogène se met en sécurité après une heure de fonctionnement (beaucoup de coupures)
Il n’est pas question de désactiver cette sécurité, Boubacar verra s’il est possible d’adapter un ventilateur.
Installation d’internet a l’aide d’une clef Sonitel, prix de la clef 18 000cfa avec un mois de connexion gratuite puis 10 000 Cfa par mois. Débit 128. Apres vingt jours d’utilisation la connexion fonctionne bien pour ce qui est des mails et de l’envoie de fichiers. La connexion sera laissée a disposition de Faty au départ de la mission pour des échanges plus fréquents et rapides. Une adresse mail de l asso sera créé du style aufilduniger@yahoo.fr ….
Toutefois Rdv avec Mlle ADAMA de Orange, elle ne peut pas nous fournir de connexion internet équivalente a Sonitel .
Faisons refaire la signalétique du centre (sur le mur et sur la pancarte)
Don de vingt moustiquaires pour le personnel.

CANTINES TULIPE STOCK:
DG- BSR-
BLEUE PEDIATRIQUE 10 BLEUE PEDIATRIQUE 4+2 ENTAMEES
VERTE BASIQUE 8 VERTE BASIQUE 5+4 ENTAMEES
ROUGE URGENCE 6 ROUGE URGENCE 4+1 ENTAMEES

GOUDRIO
Ecole et cantine
Avec M.Moumouni avons calculé que nos livraisons régulières avaient permis la distribution théorique de 18850 repas. Toutefois nous avons constaté que certains enfants non scolarisés viennent quémander auprès des cantinières et que les enfants du préscolaire fréquentent aussi la cantine. Le nombre de repas réellement servit peut être estimé a +/- 21 000.
Evaluation du stock de nourriture restant sur place.
2 sacs de riz soit 100 kg / 185 kg de niébé / 50 l d’huile / 48 boites de tomate (400g)
Pour assurer le fonctionnement de la cantine jusqu’a fin janvier 2013 nous livrons :
500 kg de riz / 500 kg de pates / 50 litres d’huile / 48 boites de pilchard a la tomate / sel
Faisons don de 5 cartons de livres scolaires, 4 cartons de vêtements d’enfants mais aussi d’un ordinateur de bureau complet au directeur M MOUMOUNI pour le remercier de son rôle dans notre partenariat.
L’école manque cruellement de cahiers. Il serait bon d’en apporter au cour de la prochaine mission, a raison de deux cahiers de 32 pages par élève (soit 260).
La classe de maternelle aurait besoin de jeux éducatifs.
Case de santé
Les médicaments Tulipe semblent bien gérés, le manque d’antipaludéens est toujours le même.
L’infirmière toujours très demandeuse sollicite un don de moustiquaires, de blouses, de nattes …

GUIEME
Devant l impossibilité de nous rendre au village de Guiémé prenons contact téléphoniquement avec l’animateur villageois Arouna . Le micro crédit tourne toujours très bien et l ensemble de la population se porte bien.
Fati la présidente du groupement de femmes Alhieri se trouvant de passage a Niamey nous lui demandons de venir a DG et lui remettons 15 000 cachets de hydroclonazone , a destination du village en prévision de la désinfection de l’eau des puits suite aux futurs intempéries occasionnés par la saison des pluies ainsi que dix moustiquaires.

DONS

Don de 14 draps et deux cartons de tulle gras a Kader ancien interne de DG désormais affecté a DOGON KIRIA à 350 km de Niamey .

ROASSEN
Suite a convocation , assistons à l’assemblée Générale statutaire du ROASSEN le samedi 26 Mai 2012….

HANDICAPES
Don de matériel a Handicap Niger par l’intermédiaire de son président M Ali Ber abdou celui-ci se marie le 9 Juin.
Sommes conviés aux festivités.


Mission Labo à Niamey de janv-fév février 2012


Participants : Madame Katia LABAT, Drs Jean-Marc BENSOUSSAN et Gérard BONTOUX ont rejoint le Président Daniel BAILLY déjà sur place.

Objectif : finalisation technique et ouverture de l’antenne de biologie annexée au CMH de Dan Gao.

L’Histoire d’une naissance en 3 étapes :

1-Enquête de faisabilité sur le terrain durant l’année 2011 et  recherche de mécènes français dont 3 répondront favorablement à l’appel d’offre caritative et permettront de financer  presque à 100% le projet dont le coût de réalisation avoisinera les 25 000 €.

2-Mission de novembre : pré-embauche des techniciens de laboratoires, signature d’un contrat de maintenance avec la Société nigérienne Arc-Laboratoire et commande d’appareils de mesures biologiques auprès de son directeur Mr Seyni épidémiologiste de formation et dévoué à la cause AFDN.

3-Mission actuelle : vérification des normes sanitaires du local. Elaboration de la grille tarifaire et forfaitaire des analyses effectuables qui devient la plus abordable sur la place à Niamey (30% moins onéreuse que dans les hôpitaux nationaux ou les cliniques privées). Mise en fonction et étalonnage du matériel. Approvisionnement en réactifs. Embauche définitive de 2 laborantins.

Le 1er février 2012, c’est enfin l’inauguration !

Dès le jour-même les techniciens auront à cœur de faire prospérer cette antenne unique de par son mode de fonctionnement.

Le lendemain sur une initiative conjointe de l’ONG et du directeur de l’école partenaire du village de Goudrio, avec l’autorisation du Médecin Chef du District Sanitaire, 22 enfants bénéficieront gratuitement d’une analyse sanguine : 2 anémies sévères seront ainsi dépistées et prises en charge à l’Hôpital de Say.

Une mission de supervision est prévue courant mai 2012 avec le Dr POET.

Mission de Novembre 2011

La mission de novembre 2011 qui vient de se terminer s’est déroulée de manière très satisfaisante et laisse envisager une ouverture du Centre de Biologie, au sein du dispensaire de Dan Gao pour le début de l’année 2012.

Côté médical

-fin de l’audit pour un laboratoire de Biologie attenant au dispensaire de Dan Gao : Concrètement les missionnaires ont adopté le plan de construction des locaux, ont recruté deux laborantins et signé un contrat pour la maintenance, l’évaluation et la fourniture des réactifs.

Vertus d’un tel projet :

· il est porté par une équipe de médecins, infirmières, employés de nos Dispensaires et connaissant les besoins et le terrain,

· il permettra un meilleur dépistage notamment du paludisme et de ses formes graves mortelles.

· il donnera accès à prix réduits à toute une batterie d’examens standards pour les populations les plus démunies alentours.

· il autorisera l’embauche de 2 biologistes à mi-temps demandeurs d’emploi,

· il offrira à terme la possibilité de sous-traitance d’examens biologiques à d’autres structures humanitaires,

· enfin, à son échelle, il s’intègre aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Réunions d’information auprès de la population

Nous initions une série de rencontres d’information auprès du public dans le quartier de Bassora, animées par les étudiants médecins volontaires ,sur des thèmes de santé publique (sensibilisation des mères aux dangers majeurs du paludisme, problèmes plus généraux de santé publique laissés à la libre appréciation des acteurs locaux)

Divers

Par ailleurs nous avons pu largement dialoguer avec les équipes médicales et nous assurer du bon fonctionnement des deux centres, cherché à améliorer les procédures de fonctionnement en vérifiant que les pratiques restent en adéquation avec la philosophie humanitaire du tact et mesure pour un juste soin.

Cette mission a permis aussi :

· – la mise en place à Dan Gao d’un électrocardiographe 3 pistes amené de France

· – la mise en service de concentrateur d’oxygène et leurs masques pour chaque centre

· – D’améliorer par de nouveaux recueils de données, les relevés d’activités des 2 dispensaires.

Enfin nous avons rendu visite à la Case de Santé du village de Goudrio situé à 40 km de Niamey, que nous fournissons en cantine de médicament Tulipe.

Côté scolaire

– Au Fil du Niger soutient le village de Goudrio : Pour les loisirs, 2 cages de foot ainsi que 2 ballons ont été offerts aux enfants du village. Mais parce qu’il n’y a pas que les loisirs, des vêtements pour enfants ainsi que de nombreuses fournitures scolaires ont également été distribués de manière équitable dans le village.

En projet pour ce début d’année, en fonction de l’état des comptes de l’association : la construction de latrines pour l’école ainsi qu’un local pour stocker les denrées de la cantine et pour offrir un lieu de repos pour les instituteurs.

– la Cantine de l’école de Goudrio : une vraie réussite ! L’équipe enseignante de l’école gère les réserves fournies pour la cantine de manière rigoureuse. Les enfants mangent à leur faim et sont ainsi beaucoup plus attentifs et efficaces en classe. Afin de faire manger toute cette marmaille jusqu’à fin mars, 96 kilos de pates, 24 boites de concentré de tomate, 200 kg de riz, 25 litres d’huile et 1 kilo de sel ont été livrés. Ils sont beaux à voir ces enfants qui mangent à leur faim.
Pour voir le détail de la mission, cliquez ici

Mission de juin 2011

10 000 repas servis
Depuis la mise en place de la cantine scolaire du village de Goudrio en février dernier, pas moins de 10 000 déjeuners ont été servis aux enfants de l’école. Outre le fait que cette cantine permet aux enfants de manger à leur faim au moins une fois dans la journée, surtout à une période où les réserves de mil sont épuisées, les effets positifs sont nombreux pour les élèves. Ils ne sont plus en retard l’après-midi, l’absentéisme est quasiment inexistant. Les résultats scolaires des enfants sont bien meilleurs car leur concentration est effective toute la journée. Contrairement aux années précédentes, aucun élève n’a abandonné sa scolarité en cours d’année. L’école de Goudrio est remarquée dans la région grâce à cette cantine et nombreuses sont les familles qui veulent y inscrire leurs enfants pour profiter de ce service supplémentaire.
Parce que ce projet nous tient à coeur et parce qu’il est bénéfique pour le village, l’ONG a déjà acheté et livré pendant cette mission 400 Kg de riz, 360 Kg de pates, 50 litres d’huile, du concentré de tomate de quoi subvenir aux besoins de l’école pour le prochain trimestre. Tout ça c’est grâce à vos dons… Continuons à les aider. Merci pour eux !

Le Centre Médical de Bassora à Niamey : une belle réussite.

Après 5 mois de fonctionnement dans le quartier défavorisé de Bassora, le nouveau centre médical installé par l’ONG qui emploie 7 étudiants en médecine, 2 infirmières, 1 perceptrice et un gardien bénéficie d’une fréquentation au dessus des prévisions : 10 à 15 admissions chaque jour. Alors que les maisons en construction du quartier ne sont pas encore toutes habitées, les consultations sont nombreuses et en constante progression.

Promotion du Dr Komma : Notre médecin responsable des centres médicaux de Niamey vient d’être nommé chef de service à l’Hôpital National de Niamey. Malgré ses nouvelles responsabilités, il continue de suivre avec autant de rigueur les centres médicaux. Féliciations au Dr Komma et merci pour son implication.

Mission de janvier et février 2011
Les missionnaires se sont succédés en janvier et février pour continuer l’action sur place, à Niamey. De nombreux projets ont ainsi pu voir le jour :

Une cantine scolaire pour l’école du village de Goudrio
Grâce au budget récupéré lors du concert de Gospel organisé en Décembre dernier à Marseille, la cantine scolaire du village de Goudrio a vu le jour !
Un moment émouvant pour notre équipe sur place …
L’association fournit donc à l’école de quoi nourrir les enfants pendant 5 mois avec 500 kg de riz, 500 kg de pâtes, 25 litres d’huile ainsi que 48 boites de tomates en conserve et 2kg de sel pour les aider à la confection de la sauce.
Et pour préparer les repas et faire manger les enfants, nous avons également mis à disposition de l’école deux grosses marmites, deux louches, deux écumoires et quarante petits saladiers qui serviront de récipients communs pour les repas de groupe des écoliers.
L’école prendra en charge le bois, l’eau, la main d’œuvre et les autres ingrédients utiles à la préparation des repas.
C’est enfin l’heure du premier déjeuner à la cantine…
Les institutrices préparent 20 Kg de pâtes et une sauce à base de tomates et oignons.
Elles préparent ensuite trente « gamelles », les enfants prennent le temps de se laver les mains et ils s’installent ensuite à même le sol pour manger … trois par gamelle.
Un moment très émouvant, pour les institutrices, pour l’équipe de l’association et bien entendu pour les enfants qui, pour certains, n’avaient encore jamais mangé de pâtes…
Et voici un nouveau projet qui a vu le jour…. et maintenant, les enfants de l’école de Goudrio peuvent rester sur place, déjeuner et continuer l’école l’après-midi….
Merci pour votre aide à tous….

Un nouveau Cabinet Médical humanitaire à Niamey

Le 19 février 2011 les tamtamiers entonnent leur chant pour annoncer l’ouverture du nouveau centre médical dans le quartier de Bassora à Niamey…
Après plusieurs semaines de travaux de réalisation, le Centre Médical Humanitaire de Bassora ouvre officiellement ses portes le 21 février à 8h. Dès la première journée, l’équipe médicale sur place accueillent une vingtaine de patients.

Ce nouveau centre est composé de 4 salles de surveillance aménagées pour accueillir jusqu’à 12 patients, une infirmerie et un local pharmacie.
L’équipe du centre comprend un médecin Directeur de centre, deux infirmières, une perceptrice et un gardien des locaux
Six étudiants en médecine doctorants se relaient tous les jours, de 8h à 20h pour permettre aux plus défavorisés de bénéficier de consultations à prix avantageux. Il faut savoir qu’à l’Hôpital de Niamey ou dans les cabinets médicaux privés, une consultation est facturée entre 3 et 6 euros alors que dans nos centres médicaux de Dan Gao et Bassora, les patients ne paient que 75 centimes. Dans 20% des cas, la consultation est entièrement gratuite.
Des médicaments sont également donnés gracieusement aux plus démunis (15% des patients).

Depuis l’ouverture, les consultations sont nombreuses chaque jour. Pour l’année 2011, le centre devrait accueillir 2500 patients L’équipe médicale assume ses fonctions dans les meilleures conditions sous la responsabilité du Dr Komma qui est également chargé du centre de Dan Gao depuis son ouverture.

Une fois de plus, nous remercions nos nombreux donateurs, l’Association Talents et Partage qui a financé en grande partie ce centre ainsi que l’Association Tulipe qui fait don de nombreuses cantines de médicaments à l’ONG chaque année.

Mission d’Août 2010
Une nouvelle mission s’achève…
10 jours au Niger pendant la saison des pluies… 10 jours bien remplis…

Un nouveau dispensaire pour Niamey en 2011 DSCF0140.JPG
Après la visite de plusieurs lieux sur Niamey, c’est finalement sur un terrain  de 4400m2 dans le quartier défavorisé de Bassora que sera mis en oeuvre notre nouveau dispensaire . La disposition  est idéale pour un centre médical . Après une période de travaux de construction d’environ 2 mois, les locaux seront disponibles courant  mars 2011. Nous vous tiendrons bien entendu informés de l’avancement du projet et des besoins que nous pourrions avoir pour le bon fonctionnement de cette nouvelle structure de soins.

DSCF0140.JPGMise en place d’un micro-crédit de 450€ pour le groupement de femme Alhiery à Guiémé
Le principe est simple : l’argent est prêté à 10 femmes pour une période de 6 mois de manière équitable, au taux de 10%. Après cette période, la somme est à nouveau prêtée à 10 autres femmes et les intérêts à une onzième adhérente. Au bout de la troisième année, l’association est remboursée de la totalité des fonds engagés. Après entretien avec les bénéficiaires, il s’avère que toutes souhaitent acheter un mouton à élever pour le revendre ultérieurement.

DSCF0140.JPGOpération « Change Vert » à Guiémé
Le mercredi, c’est jour de marché sur Guiémé, ce village portuaire incontournable pour le commerce dans la région. Après cette journée à forte fréquentation, le village est couvert de plastiques, papiers et déchets en tous genres. Nous organisons donc une opération « Change Vert » : 10 femmes, 10 hommes et 20 jeunes (garçons et filles) issus de différents groupements du village, nettoient le coeur du marché ainsi que la case de santé et ses abords. A l’issue de cette opération, nous offrons à chaque participant une bassine et un seau, ustensils incontournables pour ces personnes.

DSCF0140.JPGDistribution des moustiquaires
Suite à vos nombreux dons au printemps dernier, nous avons acheté sur le grand marché de Niamey 250 moustiquaires. Celles-ci ont été remises aux Cases de Santé de Goudrio, Guiémé ainsi qu’au dispensaire de Dan Gao à Niamey, lieux qui ne sont pas concernés par le plan Miilda (voir ci-dessous). Les moustiquaires ont déjà commencé à être données aux femmes enceintes en priorité afin qu’elles et leurs bébés puissent dormir en toute sécurité. Un grand merci à vous tous.

DSCF0140.JPGVisite des villages de Youri, Kohan et Goudrio
Lors de chaque mission, l’association se rend dans ces villages afin de suivre les projets en cours mais également pour faire le point sur les besoins de chacun avec, comme principal interlocuteur, le responsable de la case de santé. Nous validons ainsi le fait que le gouvernement a bien mis en place un plan national pour lutter contre le paludisme à Youri et Kohan avec la distribution gratuite de moustiquaires et des séances de prévention avec un animateur spécialisé qui passe dans les villages. Une belle avancée…
Dans chaque village, nous distribuons une bassine et un seau pour la case de santé ainsi qu’un carton de savons qui seront remis aux plus démunis.
Les responsables des cases de santé nous font également savoir qu’ils manquent, en autres, cruellement, de lampes frontales pour pouvoir prendre soin de leurs patients de nuit dans ces villages où l’électricité n’est pas installée. Une demande à prendre en considération d’urgence…

Au Fil du Niger
– Les demandes de devis sont faites pour la construction de 2 classes supplémentaires en dur, une clôture ainsi que des tableaux noirs pour l’école de Goudrio afin de demander une subvention au CG des Bouches du Rhône.

Commande de 20 bureaux d’écolier en fer pour le village de Guiémé (450 €)

Installation d’un groupe électrogène au Centre Médical de Dan Gao pour permettre aux médecins de pratiquer dans de bonnes conditions lors des nombreuses coupures électriques (105€)

Agrandissement des fenêtres du Centre de Dan Gao pour permettre un meilleur éclairage naturel ainsi qu’une plus importante aération des pièces (345€)

Commande de la construction d’une case sur le terrain appartenant à l’association à Guiémé, case qui sera utilisée, en notre absence, par le groupement de jeunes pour leurs soirées et pour accueillir les gens de passage sur le village.

– Les démarches administratives auprès des différents ministères pour l’autorisation d’exercice des médecins du Centre de Dan Gao et du futur Centre de Bassora suivent leur cours.

Mission de mars 2010

« Cette souffrance-là, apparue peut-être d’une manière plus frappante à mes yeux d’étranger,… » Pierre LOTI
Les 3 équipes, qui se sont succédées tout au long du mois de mars, ont mené à bien leurs objectifs, et ce malgré les tumultes politiques qui ont touchés le Niger à la fin du mois de février.

Le container : Près de 4 tonnes de dons de matériels, de médicaments et de consommables ont été distribués à Niamey, ainsi qu’aux différents villages au fil du fleuve Niger.

Le programme « Change vert » au village de GUIEME est enclenché :

La construction de l’incinérateur a débuté et devrait être terminé courant du mois d’Avril

Les achats d’une charrette, de bidons métalliques et d’un âne, destinés à ramasser les ordures, sont réalisés et remis aux responsables du village

L’Ong s’installe définitivement dans le village de GUIEME. Un terrain de 400 m2 a été donné à l’ONG, par le chef du village et le chef du COGES. Les travaux d’installation ont d’ores et déjà débuté.

Mission de février mars 2010
Suite au coup d’état du 18 février dernier, la situation au Niger semble s’être assainie. Face au calme apparent qui règne dans la capitale, et suite à la réouverture des frontières, le Bureau de l’ONG a décidé de maintenir la mission.

P1020309.JPG

Cette année les membres de l’Ong vont se relayer du 26 février jusqu’à la fin du mois de mars.

La feuille de route est la suivante :

  • – Réception du Container en provenance de Marseille
  • – Dispensaire de Dan GAO: suivi, fonctionnement, gestion, ….
  • – Contacts avec les responsables des Hôpitaux de Niamey
  • – Contacts avec les responsables des différents Ministères
  • – Missions sur le fleuve: suivi des principaux villages sur le fleuve (apports de médicaments, matériels, fournitures scolaires,…)
  • – Mise en Œuvre du programme «Change vert» dans le village de Gueme: installation de la représentation de l’ONG

Mission de décembre 2009

Mission accomplie pour les cinq membres de l’Ong partis du 29 novembre au 12 décembre 2009, c’est la cinquième mission en 2009, qui clôt l’action de tous les membres qui se sont succédés tout le long de l’année.

100_0470.JPG

Ce fut d’une part une mission très scolaire, après la rentrée, avec :

visites de toutes les écoles concernées sur le fleuve, Youri, Kohan, Finaré Goudrio, Guiemé, et Dan Gao,

rencontres, réunions, analyse des besoins et dons : matériels scolaires, cahiers, stylos, livres, ballons, tee shirt, bureau…

et contacts pris au niveau du Ministère de l’Éducation National, afin d’inscrire ces dons dans les Plans d’Actions Annuels (PAA) scolaires.

A cela, nous avons complété notre action « Hygiène et Développement », déjà initiée, par l’installation de l’eau courante à l’école de Youri et la finalisation des travaux du puits de Goudrio, absolument nécessaires, le plus proche de l’école et de la case de santé qui permet aux deux structures de bénéficier d’une eau de bonne qualité.

100_0477.JPG

Le Centre de Santé de Dan Gao est sur un rythme régulier dans son activité.

Enfin, les ultimes réunions nous ont, enfin, permis d’inscrire l’ONG, par le soutien matériel, par le don des cantines TULIPE, le Container, dans les Plans d’Action Annuels des districts sanitaires concernés, au fil du Niger,  au nombre de quatre, District N°2 pour Dan Gao, District Hôpital National de Niamey,  District de Say et District de Kollo, reconnaissance officielle de notre action au Niger, nous assurant une légitimité et un potentiel soutien des Institutionnels.

100_0499.JPG

Participants à la mission :

Pascale Antoni, Christine Peladan, Albert Lagier, Michel Antoni, Jean-Marc Marechal, vice-président.

Mission de septembre 2009

Ont participé à cette mission :

 

Gérard Bontoux médical

Eric Stephant logistique

Brigitte Caboche scolaire

Véronique Poet pharmacie

Daniel Bailly administratif

 

Point sur les actions menées au Dispensaire  DAN GAO :

Les recrutements d’une deuxième infirmière et secrétaire sont actés. Les permanences sont désormais possibles 7 jours sur 7. De par la présence de l’infirmière, le samedi et dimanche, les soins médicaux sont administrés.

Le docteur Komma, actuel responsable du dispensaire, est désigné représentant local de l’ONG au Fil du Niger, auprès des instances nigériennes.

Les travaux de peintures sont réalisés, afin de rénover la salle d’attentes ainsi que les salles de soins.

Des responsables au ministère de la santé,  de l’intérieur et de l’hôpital de Niamey sont rencontrés.

Logistique :

 

Un nouveau piroguier, afin de mener les missions sur le fleuve, est identifié. Les repas au dispensaire, pour les membres de l’ONG, sont préparés par un nouveau cuisinier.

Missions dans les villages :

Les villages de GUEME, SAY, GOUDRIO, FINARE, KOHAN et YOURI, sont visités. Les écoles et les cases de santé font l’objet de DONS : KIT sanitaire, médicaments, moustiquaires, fournitures scolaires.

Les responsables du village de GUEME confirment leur accord pour participer au projet « CHANGE VERT. Ils remettent au président de l’ONG, un document listant les besoins prioritaires des villageois. Un terrain, en bord de fleuve, est mis à disposition de l’ONG pour sa prochaine installation.

Mission de Mars 2009
– Une excellente mission s’est déroulée du 15 au 28 mars, menée par une équipe des plus compétente et volontaire.

Notre préoccupation était de poursuivre un certain nombre de taches, commencées par les deux missions précédentes de janvier et de février :
– Réception du container, 30 m3, une tonne et demi de médicaments fournis par TULIPE et divers matériels,
– Installation de la salle de pansements et de la salle de mise en observation du Centre de Santé de Dan Gao, trente m², construites en janvier 2009, avec du matériel d’équipement spécifique arrivé par contenair.
– Descente sur le fleuve, répartition et distribution des cantines Tulipes, dans les cases de santé de Finaré, Goudrio, Gueimé et des centres de santé de Kohan, Youri et Kirtachi.
– Rencontre avec l’équipe dirigeante du district de Say et soutien médical (don de cantines Tulipes)
– Rencontre de tous les protagonistes scolaires : directeurs d’écoles, enseignants et animateurs, dons de cahiers, tableau (école de Dan Gao) et matériel d’hygiène (savons) sur tous les secteurs,
– Analyse hydrologique des villages de Goudrio et de Finaré (forages, puits), réfection de la pompe et désensablage d’un puits ancestral sur Goudrio.

Enfin, la mission avait aussi pour but, d’inscrire l’Ong dans le Plan d’Action Annuel (P.A.A.) des districts de Santé dont font partie les cases de santé et les CSI, soit les PAA de Kollo et de Say.
– Plusieurs rencontres, avec le conseiller du ministère de la Santé, le Docteur Hubert BALIQUE, Madame Julie BARON, de l’AFD (Association française de Développement), l’équipe dirigeante de l’hôpital de Say nous ont permis de positionner dorénavant l’Ong au sein même de la structure sanitaire du pays, avec son projet « Hygiène prévention paludisme » dont nous avons déjà installé les bases (kits dispensaires, kits lavage instruments, kits hygiène école, distribution de moustiquaires.

Notre fonctionnement au sein du PAA sera notre projet d’action prioritaire pour 2010 et les années suivantes.

L’ensemble de ce projet se fait en coordination avec les équipes responsables des Districts Sanitaires, Chefs de Villages, maires, présidents des COGES (Comité de Gestion de Santé, Comité de gestion scolaire), Directeurs d’écoles et Responsables sanitaires locaux, les associations de femmes, les associations villageoises et groupements et bien entendu la communauté villageoise qui fait corps autour de ses responsables.

Avec déjà trois missions pour le début d’année 2009, l’ONG poursuit sa « construction » et entre dans une nouvelle phase, plus « professionnelle », avec une démarche de « santé publique » et une vision humanitaire plus « globale » !
C’est grâce aux Bénévoles et aux donateurs toujours plus nombreux que nous poursuivons cette action !

Un grand merci à tous !
Votre aide soutien notre action !

Mission de Janvier 2009

Après une mission des plus constructives voici un compte rendu « généraliste » de l’ensemble du séjour.
Les CR spécifiques et techniques ( médicaux et scolaires) seront insérés ultérieurement sur le site

Aussitôt arrivé ( le 20 janvier ) l’équipe de précurseurs Denis et Daniel, prennent contact avec un maçon et après accord sur un devis, la construction des deux nouvelles pièces d’agrandissement du dispensaire de Dan Gao débute.
Le travail est effectué en une semaine (Gros œuvre , plomberie , électricité, fenêtres etc.) le maçon est très compétent et très professionnel.

Nous finançons aussi la réparation de la pompe du village de Goudrio par l’intermédiaire du Directeur départemental de l’hydraulique.
Cette pompe ne fonctionne plus depuis plusieurs années privant le village d’eau et ce par manque de finance du village.
Sommes retournés en fin de mission dans ce village , la pompe fonctionne , les habitants nous remercient pour cette réparation et défilent sans discontinuer pour utiliser cette pompe .SSA40973.JPG

Nous avons également fait fabriquer par un ferronnier quatre étagères en cornières, destinées au dispensaire de Dan Gao .Les plateaux de bois pour les équiper seront achetés par l’équipe de Mars ou rapportés gratuitement dans le prochain contenair.

Divers contacts administratifs incontournables notamment : Banque , Ambassade de France , Ministère de le santé , des affaires Etrangères , Préfecture …ont été pris.
Achat du matériel prévu par la feuille de route , nécessaire à la mission sur le fleuve ( brouettes, pelles, râteaux, poubelles…..)

Le 25 janvier après l’arrivée des forces vives de l’équipe, Dominique, Marie, Odile et Gérard, derniers achats avant le départ sur le fleuve.
Visite de l’école primaire de Dan Gao le jour même .(voir les CR spécifiques)

Liaison sur Youri où nous faisons débuter les travaux d’adduction d’eau pour la case de santé sur un devis demandé lors de la mission précédente.
Nouveau passage en fin de mission, vérification des travaux sur la case de santé (solde du plombier)

Visite de l’école primaire et inspection de la case de santé.(voir les CR spécifiques)

Sommes invités à une Conférence au Palais des Congres pour le ONG Nigériennes, ce qui nous donne l’occasion de prendre divers contacts très intéressants, notamment, l’Agence Française de Développement qui finance des actions de santé sur le Niger et avec qui nous obtenons un rendez vous en fin de séjour et le FUNIAP qui est un « bras » de l‘ OMS.

Liaison Kohan, livraison de deux sacs de ciment pour crépir la nouvelle salle de mises en observation dont nous avons financé la dalle au cours de notre dernière mission .

Village de Finaré, réparation de l’écoulement des eaux usées de la case de santé.Nous y retournerons en fin de mission pour livrer un sac de ciment afin de consolider le système d’évacuation des eaux usées de la case de santé.

Guemé et Kirtachi .
Visite cases de santé et écoles (voir les CR spécifiques)
Réunion avec l’association des Femmes de Guemé ,estimation de leurs besoins et d’un éventuel partenariat, elles sollicitent la mise en place d’un système de micro-credit, les fonds investis seraient d’environ 450 € récupérable en 3 ans ( à discuter)
Contact avec les responsables du village sur l’implantation d’une base de l’ association pour la mise en place du projet « Change vert », le terrain serait fourni gracieusement par le village. Des courriers seront à transmettre au chef de village, Maire de Tamou et Chef de District de Say . L’équipe est partante pour cette nouvelle aventure les frais engagés seraient minimes.

Réunion avec les médecins du dispensaire de DanGao Niamey.Le fonctionnement de ce centre semble irréprochable , les comptes sont tenus rigoureusement.
Ce dispensaire que nous avons monté de toutes pièces dans un quartier très pauvre devrait pouvoir dorénavant s’autofinancer.

Passage chez les handicapés de Dan Gao ,ils n’utilisent pas le groupe électrogène que nous avons fourni au cours de notre passage d’Octobre pour faire tourner leur pompe ????
Leur jardin est abandonné ,le président de leur association a changé.
Il semblerait qu ils se désintéressent du jardinage et leur association n’en a désormais que le nom. Chacun semble travailler de son coté.(à voir)

Embarquement pour la France SSA40970.JPG

Impressions du Président :

Cette fois encore l’équipe de l’association a été d’une efficacité remarquable , nos partenaires nigériens au rendez vous .
Un gros travail dans le domaine de l’hygiène et du développement a été réalisé ( réparations de pompe et de puits, adduction d’eau …)
Dans le domaine médical , l’essor de notre dispensaire de Dan Gao en fait un centre de soins incontournable a Niamey
Des contacts intéressants on été pris auprès d’organismes importants comme l’OMS
De nouveaux projets sont nés ( nouvelle implantation, micro-credits… )

Mission d’Octobre 2008
Un remerciement à tous les donateurs et adhérents ! Sans Vous rien ne se fera !

Mission terminée ! La rencontre des membres de l’Association Au fil du Niger et les habitants du bord du fleuve Niger est toujours un moment inoubliable ! Inoubliable comme la joie du personnel du centre de santé de Kirtachi lorsque l’eau rejailli au robinet du dispensaire après de années de silence !
Une responsable de l’éducation, Christine PELADAN, et trois médecins, le Docteur Albert LAGIER, responsable scientifique du projet « Paludisme, hygiène, Change Vert » initié par notre infirmiere Marie LABAT, le Docteur Gérard BONTOUX, Trésorier de l’Association, responsable médical et le Docteur Jean-Marc MARECHAL, Vice-président, responsable médical, se sont rendus à Niamey et sur les bords du fleuve Niger, vers le sud sur les 120 km qui séparent Niamey la capitale, à Kirtachi du 1° au 11 octobre 2008, associés à Ibrahim HASSANE, piroguier, membre fondateur, et son équipe !

Plusieurs tâches attendaient l’équipe sur place :
– Tout d’abord, administrative : présentation du nouveau bureau et expliquer sa vision humanitaire.
– Scolaire : mission d’évaluation, Christine PELADAN se devait d’établir un état des lieux et un recensement des besoins des écoles et des collèges, le tout colligé dans un rapport « scolaire », ce qui n’avait jamais été réalisé jusqu’alors, qui servira de base pour les équipes « scolaires » relayantes.
– Médicale : bien entendu. L’évaluation de la partie médicale à laquelle a été adjointe la branche « Prévention-hygiène », initiée en Mars qui doit être le point de départ des missions de « distribution » et d’action de janvier 2009 et mars 2009.
– Enfin, la présentation par le Docteur Albert LAGIER, du projet très ambitieux pour les années 2009 à 2014, de lutte contre le paludisme, fléau de l’Afrique, à travers l’éducation (action scolaire), la prévention et l’hygiène, au niveau des Centres de Santé et des écoles, la distribution des moyens de prévention, moustiquaires etc, la collecte des déchets et leur incinération, aboutissement d’un « change vert », dont les bases ont été lancées par les missions de mars et octobre 2008.

Au total : Analyse de la situation des écoles de DAN GAO (dons de 400 cahiers et Bics), de YOURI, de KOHAN, de KIRTAHI, FINARE, GUEIME, GOUDRIO, avec dons divers en cahiers, stylos et crayons et analyse de la situation des collèges de KIRTACHI et de KOHAN, indissociable de l’action dans le primaire.
Etude de la gestion du Centre de Santé de DAN GAO, créé par l’association dans un quartier pauvre de Niamey qui donne entière satisfaction, et même plus au regard des difficultés et de la pauvreté du quartier grâce à la ténacité et la bonne volonté de l’équipe des étudiants en médecine, de la gestionnaire, de l’infirmière, des gardiens, sous la responsabilité du Docteur KOMMA.
Passage dans les centres de santé de YOURI, KOHAN, KIRTACHI, et les cases de santé de FINARE, GOUDRIO et GUEIME, qui nous a montré la portée de notre message sur l’hygiène et la prévention, découvrant des locaux absolument reluisants, des cours propres par les bénévoles des villages, sous l’impulsion des agents de santé et des infirmiers devenus « partie prenante », associé à une distribution de moustiquaires pour les femmes enceintes.

Enfin, passage à l’Hôpital National de NIAMEY, pour rencontrer les responsables des services médicaux et distribuer le matériel « trop sophistiqué » et inutilisable dans les cases.

Une mission extrêmement condensée mais très riche d’enseignement sur notre action pour ne pas dire même étonnée du résultat qui, de mission en mission semble s’inscrire dans une synergie globale, africaine, revigorante pour nos motivations, qui nous incitent à continuer et à souhaiter votre adhésion à notre projet : nous en sommes convaincus !

Un remerciement à tous les donateurs et adhérents ! Sans Vous rien ne se fera !

Rejoignez nous sur www.ongaufilduniger.com

Le Vice-Présicdent

Jean-Marc MARECHAL

Une nouvelle mission s’achève…
10 jours au Niger pendant la saison des pluies… 10 jours bien remplis…