Au Fil du Niger (AFDN) est une Association de Solidarité Internationale, loi 1901, créée en 2000 à caractère médical, scolaire et environnemental, œuvrant au  Niger dans la capitale Niamey ainsi que dans quelques villages riverains du fleuve en aval de la capitale.

Nous avons reçu l’agrément ONG accordé par le Gouvernement Nigérien en 2003  pour intervenir sur la zone fluviale du Niger entre les frontières du Mali et du Bénin ainsi qu’un renouvellement d’autorisation en 2010 pour 5 ans.

AFDN est reconnue d’intérêt général par l’Administration Fiscale française.

1 Consultations médicales


AFDN assure la logistique d’acheminement de matériel médical, paramédical et pharmaceutiques depuis 2005, qui sont redistribués dans les cases de santé de 4 villages le long du fleuve d’une part, et dans deux Centres Médicaux Humanitaires (CMH) créés en 2005 et 2011 par AFDN, qui en assure la supervision en collaboration avec le personnel employé sur place. Pour ce faire un container de 30 M cube est transporté chaque année par mer de Marseille à Cotonou puis par voie terrestre jusqu’à Niamey avec sur place une équipe médicale de l’association pour la réceptionner. L’association TULIPE a octroyé gratuitement l’équivalent de 100 000 euros de médicaments de base, en 2011, depuis Paris.
Sur place le long du fleuve 2 villages, Goudrio et Gueimé sont visités en 4×4 par l’équipe médicale qui établit le contact avec le personnel de santé, écoute les demandes en besoin médical urgent, distribue les cantines TULIPE et effectue le recueil des données et de suivi des dons de l’année écoulée.

Les deux centres médicaux d’AFDN sont situés dans deux quartiers défavorisés de la capitale du 3ème pays le plus pauvre au monde. Le personnel est à 100% Nigérien avec dans chaque centre un fonctionnement identique permettant à la population qui s’y présente de bénéficier d’un accueil qui va orienter la personne vers des soins infirmiers ou vers la consultation médicale d’ou elle repartira avec son traitement donné par le médecin ou qui peut aussi décider d’une mise en observation sur place. Les centres, sont ouverts jusqu’à minuit sept jours sur sept, afin par exemple de poser une perfusion et d’en assurer le suivi ou bien de proposer une hospitalisation du malade à l’HN de Niamey selon le cas.

L’équipe médicale est composée d’une quinzaine de jeunes médecins en fin de formation qui se relaient à tour de rôle, de 5 infirmières et de 2 secrétaires sous la responsabilité d’un médecin senior, le Dr KOMMA Isoufou, par ailleurs chef de service de médecine interne à l’Hôpital de Niamey et représentant légal de l’ONG au Niger.

Compte tenu des caractéristiques du personnel, des médicaments »TULIPE » et du statut d’ONG, nous pouvons proposer une consultation de qualité à un tarif très bas (300 FCFA le soin infirmier, 500 FCFA la consultation médicale et 1500 FCFA la mise en observation) et accessible aux ressources de la population ;

pour mémoire les consultations en centre de santé urbain sont le plus souvent assurées par du personnel para médical, avec des attentes longues et sont de moins bonne qualité. Les consultations à l’hôpital national sont facturées  4000 FCFA, en clinique privées 5000 FCFA.

Pour rappel aussi, la consultation en cabinet privé est quasi inexistante, rares étant les médecins installés, la population n’ayant pas les moyens de les consulter et les médecins installés peinant à survivre par manque de .. patientèle.

L’ensemble du personnel nigérien d’AFDN est dédommagé financièrement sans être salarié.

La comptabilité informatisée est tenue les secrétaires qui l’adressent une fois par mois au trésorier en France.

Les rapports d’activités nous sont adressés par le Dr KOMMA tous les trimestres.

Conclusion
Notre philosophie est de soigner de manière solidaire dans un Pays en Développement (PED)  en appliquant les tarifs les plus bas possible voire la gratuité des actes et des médicaments, tout en impliquant le patient, afin d’une part de responsabiliser soignants et soignés et d’autre part prétendre à l’autosuffisance financière des centres.

Ce pari de l’équilibre financier est en train d’être gagné et permet de rêver à l’autonomisation complète de ces structures, compte tenu de leur mode de fonctionnement et d’un personnel exclusivement local.

La vocation d AFDN est d’aider la mise en œuvre de solutions autonome et pérennes aux problèmes de santé publique en utilisant pour cela  au maximum les ressources humaines, techniques et financières locales et en responsabilisant les différents acteurs.

2 l’Antenne d’Analyses Biologiques

« la prise de sang est inaccessible car rare et onéreuse!» nous ont toujours clamé les professionnels de la Santé au Sahel.

Aussi en 2011 Il devenait urgent de programmer la création d’une unité biologique annexée aux 2 dispensaires de l’ONG.

–          Chronologie :

Courant 2011 : évaluation de l’utilité d’une telle structure, recherche de partenaires financiers, récupération de matériel auprès de laboratoires français ( réseau Labazur notamment)

Mission  novembre 2011 : conclusion du Projet avec les Mécènes (Rotary, Fondation Orange, CG13), début des travaux de construction, recrutement du personnel qualifié.

Mission de janvier-février 2012 : arrivée de France + achat sur Niamey  de toute la technique nécessaire, finition des travaux et … l’INAUGURATION  AU  1er FEVRIER  2012 ! Devant un public de personnalités locales.

–          Les Résultats après 1 an de fonctionnement :

3742 malades auront bénéficié de prélèvements en 2012,

Soit un patient sur 4 suivi dans les structures d’AFDN,

Une sous-traitance d’analyses prescrites dans d’autres centres de la ville commence à se développer depuis le second semestre 2012 eu égard au manque cruel de structures dans la capitale.

Les principales recherches diagnostiques par ordre décroissant :

Le paludisme, les anémies, les troubles métaboliques et la drépanocytose.

Les Vertus d’une telle antenne biologique

L’outil indispensable à des soins de qualité

ouverture 7 jours sur 7

La création d’emplois

Le recouvrement progressif des coûts avec, à terme, autonomisation de la structure.

3 Ressources Humaines

En France :

l’équipe de Bénévoles vient d’horizons variés, médical (Médecins, Pharmacien, infirmières) et non médical (retraités, chargés de communication,..) et comporte notamment :

6 personnes pour le secteur Logistique

5 personnes  pour le secteur Scolaire

4 personnes pour le secteur Environnemental

4 médecins dont 3 titulaires du Diplôme Universitaire en Santé Humanitaire,

Il est à noter la présence dans les rangs des adhérents assidus à nos actions, d’une dizaine médecins de la région marseillaise, dont 4 sont susceptibles de partir en mission chaque année.

Au Niger :

Un médecin senior chef de service hospitalier, responsable médical et représentant légal de l’ONG.

2 secrétaires dont une régisseuse générale et salariée depuis 2012.

Une quinzaine de jeunes médecins en fin d’étude ( 6ème et 7ème années)

5 infirmières

3 gardiens

3 laborantines.

3 Budget annuel

 

2008      :              23 315 €
2009      :              17 455 €
2010      :              29 719 €
2011      :              30 200 € ( environ 20 M. FCFA)

4 infrastructures, logistique

Nous disposons d’un container  60 m3 entreposé à Marignane( Bouches-du-Rhône) chez TAJ Transports, permettant de stocker les différents matériels et de l’acheminer au Niger en fin d’année, d’un véhicule utilitaire Iveco en France et d’un véhicule 4×4 Nissan Patrol à Niamey.

Sur place les deux dispensaires disposent de capacité d’accueil pour le matériel et de pharmacies agencées, propres et fermant à clés.

5 Dernières réalisations

En 2009, nous avons agrandi la capacité d’accueil et mis aux normes le CMH de Dan Gao (Financement  principal : Communauté des Communes Lozère + direction des Bouches du Rhône de la Société Générale).

2011 a vu la création du second CMH à Niamey, dans le quartier de Bassora, basé sur le même principe que le premier et dont la fréquentation est déjà comparable à celle du centre historique de Dan Gao (Financement principal : parrainage de Talents & Partage, association de solidarité des salariés et retraités de la Société Générale, (AFDN lauréat de la bourse 2010) )

En 2012 nous avons créé un laboratoire d’analyse médicales à Dan Gao, permettant d’améliorer la qualité du service rendu en installant une antenne de biologie au sein du dispensaire, permettant aux médecins du centre de pouvoir assurer un meilleur diagnostic, dans de meilleures conditions de sécurité et de pratiquer une médecine plus moderne. Jusqu’à présent les difficultés d’acheminement des prélèvements sanguins effectués sur place, leur cout (cliniques privées) et la faible disponibilités de structures de biologie (hôpital public) faisait qu’il était rarement fait appel à la biologie pour aider au diagnostic et éviter des erreurs.

6 Nos dernières missions au Niger et la ré-orientation des activités sur Niamey

Depuis 2 ans, nous avons assuré une moyenne de 4 missions annuelles, chacune en présence du Président et d’un bénévole français médical et 3 à 5 participants aux missions, soit près de 20 déplacements de bénévoles en 2011

Les frais de vols aériens sont à la charge des bénévoles français.

 

L’activité médicale a augmenté de 60 % en 2011 à Dan Gao, pour atteindre 18 000 actes de soins en 2011 en comptant les 2 centres humanitaires.

Chaque année nous envoyons un container de 30 m3 en janvier/février contenant les cantines Tulipe et du matériel paramédical.