l’aide au DEVELOPPEMENT & SANITAIRE

C’est en 2010 qu’à debuté la mise en place du projet dit de «Change Vert» avec l’accord des villageois de Guieme, village proche du Bénin, action pilote mettant l’accent sur la salubrité dans les parties communes du village (l’ONG fournissant les accessoires de nettoyage, un incinérateur et des latrines normés), contribuant ainsi à sensibiliser la population, dès l’école primaire et par la Case de Santé, à la lutte contre les fléaux classiques dont le paludisme et maladies causées par le péril fécal).
Maître-mot de cette action d’envergure : la concertation avec les autorités locales !

l’aide SCOLAIRE

Les zones de brousse sont économiquement très faibles.
Les dépenses des familles sont essentiellement réservées à l’alimentation.
Les fournitures scolaires sont inabordables. Notre aide intervient en matériel (cahiers, crayons, etc…) sous couvert des autorités locales (comité de gestion des villageois et instituteur).
Nous recevons ces fournitures au moyen de dons provenant d’écoles et de partenaires divers à qui nous rendons compte de nos missions.

2010

Mis en place du projet environnemental dit  « Change vert » sur le village de Guiémé à 120 km de Niamey:

– Construction d’un incinérateur (un million de cfa), un responsable a été désigné dans le village pour en assurer le fonctionnement et l’entretien.

– Construction de deux latrines (trois cent mille cfa)

– Construction campement ONG, notre implantation est effective sur un terrain de 800m2 attribué par le chef de village.

– Mise à disposition de petit outillage (pelles râteaux..) mais aussi de matériel lourd (charrette, âne, bidons poubelle…)

Plusieurs  opérations de nettoyage  du village ont été initiées au cours des diverses missions avec brulage des déchets et échange comme prévu dans le projet « Change vert », l’objet de l échange étant des moustiquaires (300), du matériel de cuisine etc.

– Soutien des jeunes du village pour monter une équipe de football en les dotant de matériel nécessaire (ballons tee shirt …)

– Mise en place du projet de microcrédits avec le collectif des femmes du village de Guiémé. 450€ ont été mis à disposition du groupe de femmes sous la responsabilité de l’animateur local.

Aide particulière au puisatier de Goudrio suite à incendie de sa case et destruction total de tous ses biens et réserves de nourriture. (Vêtements, couvertures, matériel de cuisine, vivres….)

2011

Village de Goudrio

– Réalisation du projet d’UNE CANTINE SCOLAIRE

Prenons contact avec M. MOUMOUNI directeur de l école de Goudrio  qui nous confirme son complet accord à l instauration d’une cantine.  Un dossier de partenariat est établi et signé avec lui. Nous fournissons, 500 Kg de riz, 500Kg de pates, et 125 litres d’huile pour une période de cinq mois puis assurerons des livraisons trimestrielles. Achats effectues à la coopérative HOUDOU Younoussa. Faisons également l’acquisition d’une grosse marmite, de deux louches, deux écumoires et quarante petits saladiers qui serviront de récipients communs pour les repas de groupe des écoliers (suggestion du directeur).

L’école prend en charge le bois, l’eau, la main d œuvre et les autres ingrédients utiles à la préparation des repas.

Livraison du matériel et des denrées le 27 janvier, en présence de l’équipe enseignante et du chef de village. Les enfants nous aident à décharger le véhicule. Tout est stocké dans une salle de classe.

Après cette première visite à l’école nous achetons en supplément  une deuxième marmite, 48 boites de tomates en conserve et du sel pour les aider à la confection de la sauce et trois grandes nattes pour installer les enfants sous les arbres lors des repas.

Le 04 Février lancement de la cantine en notre présence, l’opération semble être un succès, beaucoup d enfants aux dires des enseignants mangent des pâtes pour la première fois .Un cahier journalier des repas est tenu par le directeur .Un « reportage photos » servira a une newsletter.

Pour information la cantine a été d’autant plus appréciée que les réserves de mil sont vides a partir du mois d’Avril (comme chaque année).

BILAN de la cantine scolaire

Il n’y a plus de retard l’après midi

Il n’y a plus d’absentéisme

Il n’y a pas eu d’abandon de scolarité en cours d’année comme les années précédentes

Une meilleure attention en cours et de meilleurs résultats scolaires sont relevés

Une meilleure santé des enfants et une énergie débordante la journée et le soir après l’école sur le terrain d’EPS

Du fait de la cantine, des parents des écoles voisines souhaitent scolariser leurs enfants à Goudrio, mais l’exigüité des locaux limitera le nombre d’inscription à 130 pour l’année 2011/2012.

La cantine de Goudrio a été remarquée est très appréciée aussi par l’inspection d’Académie qui espère son renouvellement pour l’année prochaine et a pris l’engagement de faire construire 2 classes en dur pour aider aussi cette école

Village de Guiémé

– Renouvellement du petit outillage (pelles râteaux..)

– Plusieurs  opérations de nettoyage  du village ont été initiées au cours des diverses missions avec brûlage des déchets et échange comme prévu dans le projet « Change vert », l’objet de l échange étant des moustiquaires , du matériel de cuisine etc.

Chaque participant reçoit une moustiquaire. Le groupe des filles perçoit en plus des ceintures et des pochettes, le groupe des garçons obtient lui du matériel de foot (tee shirt, shorts, ballons …)

– Renouvellement du matériel de sport des jeunes du village qui ont monté une équipe de football.

– Suivi de notre microcrédit avec le collectif des femmes du village de Guiémé qui se développe bien, les 450 € qui ont été mis à disposition du groupe de femmes sous la responsabilité de l’animateur local tournent régulièrement entre tous les membres. (l’argent sert à financer l’achat de bétail à engraisser).

Autres

Recyclages des plastiques

Niamey, visite du siège de l’association RESEDA qui gère le recyclage des plastics sur Niamey avec la fabrication de pavés et cordage …..

Nous rencontrons Mme  Ibrahim Zeinabou Coordonnatrice et M. Osseinou qui nous explique le fonctionnement du ramassage des sacs plastics et nous suggèrent d’organiser une journée salubrité dans le quartier de Bassora (idem change/vert) avec le chef de quartier, le RESEDA, les médias et le ministère de la Santé.

Sur leur  conseil nous rencontrons Mme Tari, gestionnaire du PNLP Programme  National de lutte contre le Paludisme du ministère de la santé qui nous demande de lui transmettre un dossier de présentation de notre projet pour obtenir de l’aide  matérielle de ramassage (brouettes, râteaux et moustiquaires). L’objectif du PNLP pour 2015 étant que 80 % de la population soit dotée de moustiquaires et les utilise. Mme Tari est ravi de notre entretien et fera son maximum pour soutenir notre action.

Savons : Dans le but de monter une unité de fabrication de savons

Nous réalisons un essai de fabrication de savons, cet essai s’avère très concluant, le temps de séchage étant limité à une journée. Nous réalisons un deuxième essai avec une recette améliorée et donnons les 14 savons à tester à différents membres du personnel des cabinets médicaux afin de recueillir leurs impressions et de voir si nous pouvons encore améliorer la production.

Lors de la mission suivante les « testeurs » nous réclament du savon, le projet semble prendre forme et sera mis en place courant 2012 si les finances de l’association le permettent.

2012

Village de Goudrio

Poursuite de la livraison des denrées nécessaires à la cantine ; 21000 repas servis sur l’année.


– Commande des deux latrines pour l’école de Goudrio par l’intermédiaire du CESEAO, en coopération avec les Compagnons Educateurs, prise en compte et livraison du matériel, entente avec les villageois pour qu’ils désignent 4 volontaires pour aider les compagnons et qu’ils choisissent l’emplacement.

Don de moustiquaires aux 2 compagnons bâtisseurs et aux 4 volontaires.

Don de 18 petites bouilloires plastique nécessaires à la toilette après usage des latrines.

Latrines en cours lors de notre passage le 31/01. Dalle posée sur la structure et peinture en cours. Les villageois formés par les Compagnons Educateurs s’investissent pour mettre le banco et finir la construction.

Le 15 février les latrines sont presque terminées, le « manœuvre » est fatigué mais finira la besogne pour la semaine du 20.

Le 23 les latrines sont terminées, une natte a été fixée sur la porte.

– Remise en etat de la pompe (vergnier) du puits qui ne fonctionne plus, le service de dépannage de l’hydrologie demande 50 000 cfa pour la réparation. Le village n’ayant plus d’eau ni l’école ni la cantine nous prenons l’initiative de financer ces travaux et remettons la somme requise à M. Moumouni qui va s’occuper de faire le nécessaire.

Quartier de Bassora

Operation change vert avec le soutien de La fondation des Insolites Bâtisseurs qui a retenu notre projet pour cette année. Ils nous octroient une subvention pour sa mise en place. Un dossier  photos de la ceinture verte et des alentours de Bassora est préparé.

Rencontre avec le chef de quartier de BASSORA, qui va s’occuper de mobiliser 50 personnes.

Vendredi 17 février,  matinée Change Vert à Bassora

Nous récupérons les sacs en échange d’une moustiquaire, dans une belle cohue, à la limite du débordement, heureusement aidés par le chef de quartier, du marabout, de Bizo, Oumo et l’infirmière Rachida.

L’opération est un succès, surtout pour la communication autour du Centre.

Nous récupérons une cinquantaine de sacs soit environ 250 Kg de plastic que nous faisons transporter sur les entrepôts de l’association RESEDA.

Faisons fabriquer 400 tee-shirts pour les opérations suivantes par la société L’ ART DU SAHEL

Faisons également confectionner 100 tee shirts de meilleure qualité pour le personnel de l asso .

Mettons en place un partenariat avec l’école primaire de BASSORA (700 élèves) en l’occurrence le directeur M.Hamidou qui assurera une information sur l’environnement à ses élèves (prévue au programme).

L’inspection académique de Niamey en la personne de Mme OUMAROU Mariama conseillère pédagogique 96 14 13 96 est sur place et se félicite de notre initiative. Les opérations rencontrent un franc succès, les sachets plastiques sont livrés à l’usine qui reprendra son activité fin nov. après l arrivée de fonds italiens. Un total de 2500 Kg de plastic a été collecté au cours des diverses opérations.

Un rapport financier sera transmis aux insolites bâtisseurs financiers de l’opération.

Village de Guiémé:

– Suivi change vert

La place du marché est propre et régulièrement nettoyé par le groupe des jeunes dont le responsable est Moussa, fils du Prédisent du GOGES. Une case de banco et paille a été installée sur « notre » terrain et servira de case de passage à notre demande, le bénéfice en revenant au village. Remise d’un lot de maillots, de survêtements et chaussures don de l’entreprise LA GAVOT  à Oraison. Nous donnons aussi trois pelles et six râteaux pour le nettoyage du village.

Le gouvernement a fait installer une pompe électrique solaire et un château d’eau de 20000 litres a l’entrée du village.

La municipalité pour sa part a fait construire un espace abattoir (qui n’est pas utilisé).

– Microcrédit:

Rencontre avec l’animateur de village Arouna qui nous remet un compte rendu sur le microcrédit, il en ressort, après 18 mois, un total d’intérêts de 141 000 Fr.

A l issue de notre contrat les intérêts équivaudront au montant  que nous avons prêté soit 300 000 Fr.

Apres restitution de la somme que nous avons avancée, le microcrédit pourra continuer à tourner avec ses propres fonds.

Rencontre avec le groupe de femmes AGAPAL (45 Femmes), elles souhaitent bénéficier de la même manière d’un microcrédit. Elles ont déjà mis sur place une tontine, nous examinons leur comptabilité qui nous semble très sérieuse.